Te Araroa partie 7 : Arthur pass - Bluff
 
  
     

Te Araroa partie 7 : Arthur pass - Bluff

Bluff, Nouvelle-Zélande le 27/05/2016

Salut a tous ! 

 

Voilà maintenant 1 mois que j'ai fini le TA et les souvenirs plein la tête, je vous livre le dernier article du TA qui a encore une fois été riche en évènements.

C'est une des règles d'or lorsqu'on part en voyage : ne jamais rien planifier... Après Arthur pass, c'est donc seule (plus ou moins) que j'ai continué le chemin; pour causes de blessures de mes partenaires mais aussi parce que d'être 24h sur 24 ensemble peut être, au bout d'un moment, trop lourd. j'ai donc décidé de continuer de mon côté, mais je vous rassure on ne s'est pas entre tués!

Les premiers jours n'ont pas été facile, car il a plut et je devais marcher sur de la route, donc ce n'était pas bien interessant, mais après c'est devenu magnifique§ je m'explique : des lacs aux couleurs turquoises ou vertes aux pieds de montagne dont les sommets s'irradiaient au lever du soleil, des forêts emplies de champignons aux couleurs incroyables (marrons, verts, jaunes, blancs, violet, bleu...), des forêts où il fait bon marcher....

 

 

Mais il ya eu des passages plus difficiles (bien sûr sur le TA, on ne se relâche pas!), à traverser des mares de boue pendant des heures (ca commencait à être pluvieux) tantôt sur des troncs d'arbres (merci à ceux qui les y ont mis) ou parfois en pataugeant dans la boue! Marcher des heures entières parmis des herbes plus hautes que soit sur un sol détrempé, traversé des petits ravins (peut-être 2 m de profondeur) mais sur un tronc d'arbre en équilibre qui craque sous le poids du corps et du sac, traverser des rivières ou l'eau arrive jusqu'à la taille... donnent l'impression de vivre une vie aventureuse à la Indiana Jones!

 

 

 

Il y a eu également beaucoup de rencontres, plus que quand je me promenai avec mon groupe au final, avec d'autres randonneurs avec qui on s'est suivis jusqu'à la fin, des cyclistes, des locaux.... Bref comme d'habitude, toujours interessants, gentils, ou avec qui je pouvais me plaindre un peu (je l'avoue je ne suis pas parfaite).

La nature a encore été époustouflante, j'avais hâte de finir mais en même temps j'ai senti le contre-coup venir. 

 

Lorsque je suis arrivée à Bluff, mon point d'arrivée, j'étais assez contente mais triste en même temps. Le moment était solennel, j'aibien mis quelques minutes avant de toucher ce panneau, encerclée par quelques touriste asiatiques... Puis je suis partie, je me suis rassise sur un banc, j'étais vidée et triste, il s'est mis à pleuvoir, j'ai pleuré aussi pour dire adieu au TA. Parce que oui c'étaient des adieux avec un ami avec qui j'avais voyagé 160 jours, qui m'en a fait baver, que j'ai parfois insultés copieusement mais qui m'a beaucoup apporté et qui m'a offert tout ce dont j'avais besoin...

Ca a été dur, physiquement et mentalement, socialement aussi parfois (j'en avais marre d'être tout le temps avec des gens) mais le TA c'est une aventure, une magnifique aventure qui vous permet de trouver vos limites, de les repousser, de se connaitre, de se rendre compte de ce qui est vraiment essentiel, de rencontrer énormément de personnes au profil différent et surtout de  découvrir ce pays absolument sensationnel par son côté naturel. Un conseil si vous le sentez faites le, sinon allez quand même en nouvelle Zélande, définitivement un pays à voir!

 

PS : le retour à la routine et à la réalité est dure, c'est bien pour ça que je repartirai, où, quand? A voir au prochain épisode!


 

Commentaires



Autres récits de voyage